mercredi 16 avril 2008

La passerelle en danger de mort

Aujourd'hui, la passerelle reste plus que jamais menacée de destruction à très court terme.
En effet, malgré les promesses de RFF (Réseau Ferré de France) de sursoir à sa démolition le temps que les collectivités locales définissent un projet et le montage financier associé, RFF s'apprête à procéder dès le mois de mai aux opérations de destruction. RFF considère en effet que les collectivités locales (mairie, CUB, Conseils général et régional) n'ont pas avancé sur ce sujet et, que par conséquent, il est dégagé de ses engagements.

L'association a donc immédiatement demandé :


  • à RFF de tenir ses engagements et de suspendre les préparatifs de l'opération de démolition

  • aux collectivités locales de se réunir au plus tôt pour faire avancer le projet de conservation de la passerelle
Par ailleurs, la procédure d'inscription de la passerelle à l'inventaire des Monuments Historiques pourrait être réactivée en urgence pour empêcher l'irréparable.

Alors que les projets exposés et les débats menés à AGORA, les 12 et 13 Avril ont mis en lumière l'incontestable intérêt de la passerelle pour les futurs aménagements des quartiers St-Jean et Belcier, il serait totalement absurde que le rouleau compresseur bureaucratique écrase la première oeuvre de Gustave Eiffel.

lundi 7 avril 2008

Bordeaux 2013: la passerelle Eiffel en projet

aa
aa

Voici l'extrait de la revue: "Bordeaux 2013, capitale européenne de la culture, ville candidate".

La passerelle fait partie des trois projets de réhabilitation/reconversion proposés par les collectivités locales, avec la base sous marine et la caserne des pompiers de la Benauge.

"La construction d’un nouveau pont ferroviaire pour relier Bordeaux à Paris et préparer l’arrivée de la LGV, rendra caduque dès 2008 l’utilisation par les trains de la passerelle Eiffel. Plutôt que de la détruire, une hypothèse de conservation permettrait d’offrir une alternative aux franchissements de la Garonne (il n’existe actuellement qu’un seul pont praticable pour les piétons et les vélos) et de relier les quais au grand Parc des berges de la Bastide. Cette passerelle ainsi réaménagée pourrait aussi servir de support à des projets culturels éphémères. Dans la continuité de la passerelle, pourrait être créé un Centre de recherche sur l’environnement marin. La proximité de la façade atlantique et la taille de l’estuaire de la Gironde font de Bordeaux un lieu stratégique d’étude et de promotion de l’environnement maritime. Notre Centre aurait pour vocation de partager et d’expliquer la géographie, la météorologie, l'environnement, l'écologie, la faune, l'histoire de l’homme dans leur rapport à l’eau…. Il comprendrait des aquariums, des bassins, des jardins aquatiques, des expositions permanentes et temporaires, un fonds documentaire spécialisé…. Et serait en lien avec d’autres centres de recherches dans le monde.Un équipement innovant qui conforterait Bordeaux dans ses liens avec l’eau, la nature, l’écologie et le développement durable."